et un menu pour 2021 (voir image), pour nous faire oublier 2020 et tous ses inconvénients.

En souhaitant également, pour aller plus loin que nos préocupations montagnardes, pour cette nouvelle année, que la société française retrouve les notions de complémentarité et de sens critique… quitte à prendre le risque de lancer des débats, auprès desquels celui sur la chloroquine risque d’apparaître futile.

 

Complémentarité qui évite les affrontements : nucléaire contre renouvelable, chrétien contre musulmans, droite contre gauche, homme contre femme, essence contre diesel, militaires contre civils, pigeon contre palombes, foie gras des Landes contre foie gras d’Alsace, pain au chocolat contre chocolatine, …

 

Sens critique qui doit retrouver son équilibre entre critique (chère aux Français voire Gaulois que nous sommes) et sens, et pourquoi pas (soyons fous) sens commun.

Bonne année 2021 à tous,

et, afin d'élever en core plus le débat, voici quelques réflexions pour ce début d'année:

C'est l’histoire d’un jeune abbé qui prend en stop, dans sa 2CV, une jeune nonne d’une beauté époustouflante !

Chemin faisant, la tentation fait son œuvre, le jeune abbé pose plusieurs fois sa main droite sur le genou gauche de la jeune nonne et, à chaque fois, en criant de plus en plus fort, celle-ci lui dit « Mon père, et le psaume 132, qu’en faites-vous ? »

Ne se rappelant plus du psaume et finalement gêné, l’abbé arrête ses investigations et dépose la nonne à son couvent.

En rentrant, il se précipite dans son bréviaire pour y chercher le titre du psaume 132 et il lit « Le bonheur est plus haut ! »

Conclusion: comme en montagne telle est l’importance de bien connaître ses procédures en cas d’urgence !

 

Elevons maintenant, encore plus le débat (si cela est possible : on est déjà à un tel niveau !) et, pour cela, je vous propose les questions existentielles suivantes:

Est-ce qu’un prêtre peut déménager en utilisant un diable ?

Que dire des moulins si ce n’est que c’était mieux avant ?

Si le ski alpin, qui a le vin et le fromage ?

Si le péruvien est gaie, est-ce que la mére uvienne est triste ?

Si GIBRALTAR est un détroit, qui sont les deux autres ?

Quand on voit beaucoup de glands à la télé, faut-il changer de chênes ?

Si je dois me reposer, je m’acier ou je métal : que fer ?

A force de rater mon bus, est-ce-que je peux devenir ceinture noire de car raté ?

Si je suis psychopathe, puis-je me faire engager comme psychologue chez LUSTUCRU ?

Pour être engagé aux Pompes funèbres, dois-je faire une période décès ?

Pourquoi le 31 Mai est la journée sans tabac, alors que le lendemain, c’est le premier joint ?

Trouvez-vous vous aussi étrange que votre PC vous demande si vous n’êtes pas un robot ?

 

Si vous réfléchissez sérieusement à toutes ces questions hautement philosophiques, tout en buvant un verre de Jurançon, de nature à activer les neurones, le virus du COVID-19 pète les plombs et s’en va !!!

Enfin, mes biens chères sœurs et mes biens chers frères, je vous invite à méditer le texte ci-dessous :


D’un commun accord, tous les villageois ont décidé de prier pour avoir de la pluie.
Le jour de la prière, tous les gens se sont réunis ... Peu de temps après il tombait des cordes,
mais ... seul un petit garçon avait un parapluie.
C'est ça la FOI.

Quand vous lancez un bébé en l'air, il rit parce qu'il sait que vous l’attraperez.
- C'est ça la CONFIANCE.

Tous les soirs nous allons au lit, sans aucune assurance d'être en vie le lendemain matin, mais nous réglons les réveils pour nous réveiller.
- C'est ça L'ESPÉRANCE.

Nous prévoyons de grandes choses pour l'avenir sans vraiment connaître ce que sera cet avenir.
- C'est ça L'ESPOIR.

Nous voyons le monde divorçant, souffrant, injuste, un peu partout, mais nous nous marions .
- C'est ça L’AMOUR.

Sur une vieille chemise de retraité une phrase est écrite : “Je ne suis pas un ancien de 70 ans ...Je suis un jeune de 16 ans, avec 54 années d'expérience”
C'est ça le POSITIVISME.

Bernard